Comment déclarer aux impôts la location d’un appartement ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les propriétaires qui louent une partie de leur résidence principale en mobilier meublé peuvent être exonérés de l’impôt sur le revenu sous certaines conditions, notamment en fixant un loyer adéquat.

A découvrir également : Qu'est-ce qu'un acte de garantie de prêt immobilier ?

La chambre meublée louée doit faire partie de l’appartement principal du propriétaire

La chambre louée ne doit pas être un appartement séparé du propriétaire. Aucune exception ne peut être accordée pour les chambres aménagées pour une occupation séparée. Ainsi, le propriétaire d’un immeuble qui occupait un appartement au premier étage et louait deux pièces d’un appartement séparé au rez-de-chaussée s’est vu refuser l’exemption, et les pièces meublées louées doivent être occupées par le propriétaire ou une personne de sa famille avant de louer. Par exemple, un propriétaire louant dans des chambres meublées à des étudiants qui ont été assignés avant de louer l’utilisation du magasin peut ne pas bénéficier du Exemption.

Les chambres de location meublées doivent être la résidence principale du locataire ou le séjour temporaire d’un travailleur saisonnier

La question peut se poser pour les étudiants qui louent un logement dans la ville où ils étudient, mais gardent leur domicile légal avec leurs parents. Une réponse ministérielle précise que les élèves ont leur résidence principale dans le lieu où ils résident normalement pendant l’année scolaire ou scolaire, même s’ils ont conservé leur résidence légale avec leurs parents.Les travailleurs saisonniers ont leur résidence temporaire dans le lieu où ils se trouvent restent en lieu aux fins de l’exécution de leur contrat de travail.

Lire également : Quelles sont les charges déductibles en LMNP ?

Le prix de location doit être fixé dans des limites raisonnables

Cette condition est remplie si le loyer annuel par mètre carré de surface habitable sans frais ne dépasse pas le plafond établi (pour la période de Du 01.01.2020 au 31.12.2023) à : 190€ en Île-de-France ; • 140€ dans les autres régions.Ces plafonds sont inférieurs aux prix du marché locatif dans la plupart des grandes villes, et surtout à Paris, ce qui en pratique limite considérablement les exceptions. Pour une chambre de 15 m2 à Paris, le loyer mensuel sans ne doit pas être payé. Plus de 237,5€ ou (15 m2 × 190€) /12 mois.

A savoir : cette exception peut être combinée avec l’exception qui est accordée lors de la location de chambres d’hôtes.

Si le propriétaire ne peut bénéficier d’une exonération, les loyers sont imposés comme bénéfices industriels et commerciaux.

► Simuler vos économies d’impôt

Article écrit par Mud Velter Impôts LMNP : quelles sont les taxes liées à l’activité établie ?

  • Le régime des plus-values des locataires non fournis professionnellement
  • Location meublée d’une partie de la résidence principale : les conditions qui doivent être exonérées d’impôt
  • Location saisonnière : qui paie la taxe de séjour ?
  • PMT — LMNP : Comment puis-je payer pour l’évaluation des biens de la société (EPC) ?
  • Taxes pour la location non professionnelle
  • LMNP — Évaluation des biens immobiliers de l’entreprise (EPC) : Instructions d’utilisation
  • Location meublée — quelles sont les taxes sociales ?
  • LMNP — Qu’est-ce que la contribution économique et territoriale (TEC) ?
  • Logement meublé de moins de 14 m² : contrôle sur micrologement

Partager.