Comment transformer notre maison pour la rendre plus écologique ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Nous voulons tous faire notre part pour protéger l’environnement. Il est clair que l’énergie est un des sujets les plus liés à l’écologie, et en ce sens, il est possible d’améliorer le rendement d’une maison, afin de lui permettre d’obtenir de meilleures notes, au niveau écologique. Voici quelques rénovations qui aideront toutes résidences à obtenir un statut « vert ».

Revoir l’état de sa maison régulièrement

La maison où l’on vit ne représente pas seulement un toit pour protéger notre famille. Il s’agit aussi d’un investissement qui continuera à prendre de la valeur, au cours des années à venir, si l’on en prend soin. C’est pourquoi il est si important de procéder à une ronde de rénovations, régulièrement. Il ne faut pas à hésiter à demander un crédit conso pour effectuer les travaux nécessaires, car le coût de celui-ci sera beaucoup moindre que la valeur ajoutée sur la maison, à long terme.
De plus, des professionnels tels que Partners Finances s’occupent de trouver le crédit qu’il nous faut, pour chaque occasion, à un bon taux et à de bonnes conditions. Il n’y a donc plus aucune raison pour remettre à demain, les rénovations qui permettront à votre maison de devenir plus écologique, aujourd’hui. Et voici comment faire pour y arriver.

A lire également : Comment créer une ambiance printanière dans votre maison tout au long de l'année ?

Première étape : procéder à un audit énergétique

Il est impensable de se lancer dans une rénovation énergétique de la maison, sans passer par un audit, au préalable. Sinon, il est possible que l’on ait à débourser pour des dépenses inutiles, sans pour autant régler les vrais problèmes énergétiques de la maison. Il faut donc faire appel à un professionnel qui identifiera les forces et les faiblesses du logement, au niveau de sa consommation énergétique.

C’est lui qui définira si les rénovations doivent se concentrer sur l’isolation des murs ou le remplacement de la ventilation. Il étudiera la charpente et proposera une étude complète de la maison, qui déterminera avec précision le budget nécessaire, afin de remettre le logis au niveau des plus hautes normes écologiques d’aujourd’hui. Il pourra aussi guider le propriétaire dans les démarches qu’il faut faire, afin de bénéficier aussi du programme MaPrimeRénov, pour réduire les coûts globaux.

A lire en complément : Comment annuler un bon de commande signé avec acompte ?

Point central du rendement écologique : l’isolation

Pour qu’une maison offre un rendement énergétique écologique optimal, il faut absolument travailler sur l’isolation. Il n’y a pas que les murs et le toit qui se doivent d’être isolés, dans une maison. Il faut aussi penser à la charpente, ainsi qu’aux sols. Alors qu’on oublie fréquemment la charpente, c’est pourtant là que se perd le plus d’énergie, tout au moins en ce qui concerne les anciennes maisons. Lorsque endommagées, la perte énergétique peut atteindre un niveau aussi élevé que 30 %.

Si le but ultime des rénovations est de vraiment transformer notre maison en un havre écologique, alors il faudra penser à utiliser des isolants naturels. On parle ici de matériaux tels que laine de chanvre, lin et fibre de bois, pour n’en nommer que quelques-uns. Ils pourront servir à l’isolation des toitures, murs et sols, mais aussi des portes et fenêtres, qui laissent trop souvent filtrer la chaleur vers l’extérieur.

Changer la ventilation

La ventilation est un des phénomènes les plus importants à l’intérieur d’une maison. Si elle ne fonctionne pas convenablement, les risques de moisissures augmentent, ce qui peut causer de sérieux problèmes de santé à tous les membres de la famille qui y habitent. Une bonne ventilation nous permet d’éviter de se retrouver avec un problème de condensation, qui pourrait venir endommager les fondations. Mais surtout, une bonne climatisation fera en sorte que nous avons moins besoin de chauffer ou de refroidir l’intérieur du logement.
Le professionnel ayant effectué l’audit sur la maison est celui qui pourra suggérer la bonne ventilation pour la maison. La solution optimale est souvent d’utiliser une VMC double flux qui contrôle les entrées et sorties d’air. Elles coûtent plus cher, à l’achat, mais font économiser beaucoup d’argent, puisque les perditions énergétiques sont largement moindres.

Revoir le système de chauffage

Les maisons qui utilisent des chaudières au fioul, ne pourront plus les remplacer par une autre identique, à compter de 2022. En effet, ces chaudières seront mises hors du marché, et ne pourront plus être installées dans les maisons de France. On peut donc déjà envisager ce changement, lors des rénovations énergétiques.
Les choix qui s’offrent désormais à nous sont : panneaux solaires et photovoltaïques hybrides, chauffage au bois, pompes à chaleur, … À nous de choisir celui qui nous convient. Ce changement de système de chauffage permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre et fera baisser la facture énergétique.

Enfin, il faut songer à acheter des équipements plus économes en termes de consommation d’énergie. Pas besoin de procéder à un changement complet, qui coûterait beaucoup trop cher. Mais lorsqu’un objet doit être remplacé, alors assurons-nous que le nouveau soit moins énergivore. C’est aussi simple que cela, l’aide à l’écologie !

 

Partager.