Évolution des prix de l’immobilier à Paris

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le secteur immobilier à Paris est caractérisé par une hausse permanente des prix. Ce qui rend l’acquisition immobilière de plus en plus difficile dans cette zone. Par ailleurs, on constate de fortes augmentations dans certaines zones comme le 6e et le 7e arrondissement. Cette évolution tarifaire créée d’ailleurs une véritable inquiétude chez les investisseurs. Jugez par vous-même !

Vers un remplacement immobilier à Paris ?

On le sait tous, habiter à Paris coûte très cher. Les prix immobiliers ont atteint un tel niveau que même certains cadres gagnant d’excellents revenus sont obligés à quitter la ville pour la première couronne. En effet, avec le prix m2 à Paris qui dépasse les 11 000 euros, il faut avouer que seuls les fortunés ont le privilège d’y acquérir un logement.

A lire aussi : Comment gérer son patrimoine ?

Et donc, après les classes populaires, c’est maintenant au tour des classes moyennes et supérieures de plier bagages.

Une augmentation considérable des prix dans le 6e et le 7e arrondissement

Vu le prix très élevé des logements, force est d’admettre qu’habiter à Paris implique de nombreux sacrifices. Le rythme de l’augmentation s’était pourtant ressaisi en avril dernier. Maintenant, il s’affiche à +5,3% sur un an. Au niveau de 16 arrondissements de la ville (sur 20), les tarifs immobiliers sont désormais supérieurs à 10 000 euros le mètre carré.

A lire également : Quel document fournir au notaire pour une vente ?

Le prix est ainsi de plus de 11 000 euros dans 11 arrondissements. Plus alarmant encore, il grimpe jusqu’à plus de 14 000 euros par mètre carré dans le 6éme et le 7éme arrondissements. Par conséquent, le prix au m2 dans le 6éme arrondissement parisien affiche une augmentation de 5,8% en l’espace d’un an. Il culmine donc à 14 232 euros.

prix paris

Quant au 7éme arrondissement, il accuse 5,1% de hausse annuelle et culmine à 14 058 euros le mètre carré. En moyenne les arrondissements les moins chers à l’achat dans la ville de Paris sont les suivants :

  • le 13e arrondissement avec 8 893 euros/m2,
  • le 19e arrondissement avec 8 905 euros/m2,
  • le 12e arrondissement avec 9 570 euros/m2.

Une hausse de plus de 10% dans le 19e arrondissement, en l’espace d’un an

Les classes populaires, moyennes et supérieures sont en train d’être remplacées par une clientèle très aisée. Cependant, les prix continuent à grimper à cause de l’inégalité entre l’offre et la demande. De plus, les ambitions des bailleurs n’aident pas au relâchement des tensions sur les tarifs immobiliers.

En mai, les prix immobiliers qui ont été signé ont connu une hausse de 4,3% sur un mois. D’autre part, la plus forte augmentation est notée dans le 19e arrondissement, dans la zone Nord-Est parisienne. En effet, les prix ont grimpé de 10,3% sur un an. Le 4éme arrondissement vient juste après avec une hausse de 10,1%. Quant au 2eme arrondissement, il se distingue par le recul annuel de son prix immobilier de 3,8%.

En gros, le prix de l’immobilier parisien a connu une hausse de 0, 36% en l’espace d’un an. Les fluctuations varient d’un arrondissement à un autre et sont plus considérables au niveau du 19éme arrondissement. Vous savez à présent comment vous s’y prendre si vous envisagez de vous lancer dans l’investissement immobilier dans la capitale française.

Partager.