Immobilier : Ce qu’il faut savoir sur la capacité d’emprunt !

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’achat d’un bien immobilier est un investissement financier d’envergure. Il va de soi recourir à un emprunt immobilier si vous voulez passer par cette étape. Seulement, emprunt rime avec capacité d’emprunt. Qu’est-ce que c’est ? Comment le déterminer ? Ce sont d’autant d’informations à connaître avant de franchir le pas de la porte de votre banque.

Capacité d’emprunt : kesako ?

A lire aussi : Est-il possible de prendre un crédit sans assurance ?

La capacité d’emprunt, comme son nom l’indique, représente la marge d’endettement d’une personne. Dans le cadre de l’immobilier, il s’agit de la somme que vous êtes en mesure d’emprunter pour acheter un bien immobilier. Cela sans mettre en danger votre santé financière.

Notons que la capacité d’emprunt est un des composants principaux de votre capacité d’achat. Ce dernier étant la somme totale que vous pouvez investir dans l’achat de votre maison. D’une manière générale, la capacité d’achat est composée de la capacité d’emprunt, l’apport personnel, les aides et allocations.

A lire aussi : Démystifier le regroupement de crédit

Pourquoi calculer la capacité d’emprunt ?

Calculer sa capacité d’emprunt est une démarche incontournable quand vous achetez un bien immobilier. Après tout, vos moyens et vos désirs ne vont pas toujours de pair. En optant pour un crédit immobilier, vous allez pouvoir augmenter votre capacité de financement.

Seulement, la banque et les établissements de crédit ne vont pas vous emprunter la somme que vous désirez. C’est en fonction de vos moyens et de votre situation que la somme sera fixée. Raison pour laquelle il est obligatoire de déterminer combien vous pouvez emprunter et si vous êtes solvable avant de chercher un bien à acheter.



Comment l’évaluer ?

La manière la plus simple d’évaluer votre capacité d’emprunt est de passer par un simulateur. Il s’agit d’un outil particulièrement simple et accessible pour vous permettre de connaître cette capacité et cela en seulement quelques clics. L’autre option serait de solliciter l’aide d’un courtier ou d’une banque.

Les critères pris en compte pour calculer la capacité d’emprunt

Les établissements financiers prennent en compte plusieurs critères pour calculer votre capacité d’emprunt immobilier. Le premier critère est le montant de vos revenus, qui doit être suffisamment élevé pour vous permettre de rembourser votre prêt. Effectivement, les banques vont examiner avec minutie ce que l’on appelle le taux d’endettement des emprunteurs.

La durée du prêt joue aussi un rôle important dans le calcul de votre capacité d’emprunt. Plus la durée du crédit sera longue et plus vous aurez des mensualités faibles, mais une somme totale à rembourser plus importante. À l’inverse, si vous optez pour une durée courte, vos mensualités seront plus importantes mais moins nombreuses.

Le troisième élément pris en compte par les banques est l’apport personnel que vous pouvez mettre sur la table, car cela peut réduire significativement l’emprunt nécessaire et ainsi affecter positivement votre dossier de demande de prêt immobilier.

Il faut noter aussi que chaque banque possède ses propres critères et méthodes d’évaluation. Vous devez prendre en compte ces différents facteurs afin d’être apte à négocier votre financement avec votre conseiller financier ou courtier, afin d’obtenir un prêt adapté et avantageux au regard des offres disponibles sur le marché financier.

Les astuces pour améliorer sa capacité d’emprunt et obtenir un meilleur taux

Pour améliorer votre capacité d’emprunt immobilier et obtenir un meilleur taux, il existe plusieurs astuces à connaître.

La première astuce est de réduire vos charges, notamment en diminuant vos dépenses courantes ou en renégociant certains de vos contrats d’assurance. Cela permettra de réduire votre taux d’endettement, ce qui devrait augmenter la somme que vous pourrez emprunter.

La deuxième astuce est de rallonger la durée du prêt. Effectivement, plus cette dernière sera longue et plus les mensualités seront faibles. Vous pouvez aussi opter pour des formules telles que le différé partiel ou total qui consistent à ne rembourser ni le capital ni les intérêts pendant une période déterminée.

La troisième astuce est d’augmenter son apport personnel, car cela aura pour effet direct de réduire l’emprunt nécessaire. Si vous disposez, par exemple, d’une épargne importante ou si vous avez accès à un héritage dans un futur proche, alors utilisez ces ressources comme contribution personnelle au financement du bien immobilier convoité.

Dernier conseil : comparez les offres des différentes banques. Les taux peuvent varier considérablement selon l’établissement financier auprès duquel vous contractez votre prêt immobilier. Il faut faire jouer la concurrence afin d’obtenir le meilleur taux possible et ainsi économiser sur les coûts financiers liés au financement.

Améliorer votre capacité d’emprunt immobilier et obtenir un meilleur taux est possible en adoptant ces astuces. N’hésitez pas à faire appel à un conseiller financier ou à un courtier pour vous accompagner dans cette démarche qui peut s’avérer complexe et fastidieuse.

Partager.