Quelle différence entre immobilisation corporelle et incorporelle ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les cessions d’immobilisations et d’immobilisations (VMP) donnent lieu à un traitement comptable assez spécifique. C’est ce que nous voyons dans cet article, en commençant par la définition des principes de fonctionnement. Pour ces écritures comptables, telles que les cessions d’immobilisations ou de VMP, la vente (ou l’aliénation) peut être considérée comme un résultat (gain ou perte en capital), ce qui peut être vu, par exemple, au moment de décider des placements en espèces .

  • Principes de comptabilité
  • Tâches et sorties du patrimoine culturel
    • Placements non amortissables
    • Investissements entièrement amortis
    • Partiellement amorti et sans précédent
    • Partiellement amorti et radié
  • Cas particuliers d’aliénation d’immobilisations

Principes pour la comptabilisation des investisseurs dans les immobilisations

Pour les aliénations En principe, l’opération doit être effectuée en deux étapes distinctes pour tenir compte des immobilisations considérées comme des opérations spéciales :

A découvrir également : Quel document fournir au notaire pour une vente ?

  1. vente : au cours de l’ année, au moment de la vente, la reconnaissance de l’enrichissement selon le prix de vente ;
  2. Retrait des actifs  : À la fin de l’exercice financier de la société, la détermination de l’appauvrissement est égale à la valeur comptable.

Les gains ou pertes ont une incidence sur le résultat de l’exercice . C’est tout à fait logique, car il y a une différence entre le prix de vente et le coût d’acquisition.

En ce qui concerne la TVA , il existe également des règles de fonctionnement :

A découvrir également : Comment placer son argent en SCPI ?

classement des biens meubles usagés Le est soumis à la TVA, sauf si les biens ont été exclus du droit à déduction de la TVA lors de leur achat. C’est le cas, en particulier, pour les voitures particulières ;

Les transferts de biens immobiliers effectués pour contrepartie par un assujetti dans le cadre d’une activité sont soumis à la TVA. En conséquence, le transfert de terrains à bâtir et les transferts de nouveaux bâtiments (réalisés pendant moins de cinq ans) sont soumis à la TVA. Toutefois, la livraison automatique des bâtiments neufs qui n’ont pas été vendus dans les deux ans suivant leur achèvement n’est pas soumise à la TVA.

attribution de terrains non constructibles L’ et les transferts de bâtiments achevés depuis plus de cinq ans sont en principe exonérés d’impôt, mais sont imposables pour les options.

Entrées pour l’enregistrement du transfert et de l’enregistrement de la sortie d’actifs de l’entreprise

Lorsqu’ une immobilisation est vendue , il existe plusieurs Points comptables

 :

  • la comptabilisation d’une dette lors de l’aliénation d’immobilisations (462) débitée du compte de la contrepartie centrale ou de flux de trésorerie déduits du compte de trésorerie pour le prix de vente incluant toutes les taxes (s’il y a lieu) ;
  • la comptabilisation des recettes exceptionnelles comptabilisées dans le solde du compte 775 du plan de comptabilité générale (produit de la vente d’actifs) pour le montant hors TVA ;
  • L’ établissement d’une dette envers le ministère des Finances, qui correspond au montant de la TVA. A cet effet, le solde du compte 44571 (TVA perçue) est utilisé lorsque les virements sont soumis à la TVA.

Par exemple :

recettes provenant des cessions d’actifs

TVA perçu

462 Créances à la vente de

Propriété du capital

775

Montant des

44571 Montant de

Notez que le compte 462 peut être remplacé par un compte de trésorerie (par exemple, 512) si l’opération est en espèces.

Ensuite, il est nécessaire de prendre en compte la production des actifs de l’entreprise :

En principe, un actif doit provenir des actifs s’il n’appartient plus à la société. Il est possible d’ effectuer plusieurs opérations distinctes pour réglementer les comptes qui se rapportent à ce dernier. sont plus ou moins difficiles à mettre en œuvre, selon qu’il s’agit d’immobilisations amortissables ou non amortissables, de la propriété du capital amortie ou amortie ou non, de la propriété du capital qui est subventionnée ou dont l’amortissement est différent ou non divergent .

En ce qui concerne les placements non amortissables

Il existe trois types d’entre eux :

  • Actifs incorporels (titres, crédit-bail, etc.)
  • Immobilier, installations et équipements (terrains, équipements,…)
  • ; Capital financier (capital fixe, capitaux propres).

Ces immobilisations peuvent faire l’objet d’une dépréciation et leur retrait des actifs de l’entité entraîne donc deux opérations :

  • annulation d’immobilisations pour sa valeur d’entrée dans les actifs ;
  • l’ annulation de la dépréciation d’un exercice précédent ; si elle existe.

L’ écriture comptable pour la fin des immobilisations :

La perte d’actif égale à la valeur initiale du bien est comptabilisée lorsqu’elle est débitée au compte 675 (valeur de cordage des actifs cédés). Le compte de capital correspondant est crédité au solde. Par exemple :

Compte du bilan

capital

675 Valeur de cwing des actifs vendus

Montant

du bilan du

L’ écriture comptable pour l’annulation de l’amortissement : Dans le cadre d’une cession de Immobilisations, la dépréciation qui a été mise en circulation est déclarée soit au résultat. La division du compte concerné 29 (dépréciation des immobilisations) est lourde du solde du compte 7816 (recouvrements pour dépréciation d’actifs incorporels et corporels) ou 7866 (reprise de la dépréciation d’éléments financiers). Voici un exemple de l’écriture comptable :

Compte 29… Dépréciation des immobilisations pertinentes

Montant

7816

Remboursements pour dépréciation de placements incorporels et corporels

Montant
7866

répétitions pour altérer

les articles

Pour la sortie des immobilisations entièrement amorties

Si un actif est entièrement amorti, la valeur comptable nette est égale à zéro. Dans la pratique, aucune perte de biens n’est détectée, puisque la valeur économique du bien n’est plus. Par conséquent, il suffit de régler le compte de capital avec son crédit et le compte d’amortissement correspondant à son débit, comme dans cet exemple :

Le compte correspondant 28 rachat des immobilisations

montant

Compte 2… Immobilisations

Montant

Il s’agit d’une opération d’annulation assez simple fondée sur l’hypothèse que l’amortissement total appliqué est égal à la valeur initiale du bien. Placements amortissables partiellement amortis et non affectés

un actif est partiellement amorti par l’entité au moment de la vente (voir nos tableaux d’amortissement Si ), sa valeur comptable nette n’est pas nulle et équivaut à la perte d’actifs subie par l’entité à la suite du transfert. Voici le calcul du comptable :

Valeur comptable nette : Coût des immobilisations — Amortissement cumulé jusqu’à la cession

Dans l’inventaire il y a deux Tâches :

  1. La comptabilisation d’une pension d’amortissement supplémentaire, calculée le premier jour de l’exercice au moment du transfert ;
  2. Annulation des immobilisations, amortissement à la date de transfert et comptabilisation de la perte d’actifs.

Qu’ est-ce qu’il y a :

Cette pension d’amortissement supplémentaire est comptabilisée par le solde d’une subdivision du compte de la CCP (Amortissement des immobilisations) lorsqu’il est débité au compte 6811 (amortissement des immobilisations). Voici un exemple :

6811 Amortissement des investissements incorporels et corporels

Montant

Le compte est 28’td class=”column-2″> Amortissement des immobilisations

Montant

Exemple d’annulation de l’amortissement et de révocation d’actifs :

affectées

675 Valeurs comptables des actifs vendus

Montant

Le compte 28 concerne le remboursement des immobilisations

Compte 2

Immobilisations

La perte correspondant à la valeur comptable nette du , est comptabilisé dans le compte CCP 675

, le partage du compte 28 est débité en raison du solde du montant de l’amortissement et le compte pertinent (catégorie 2) est crédité en échange de la valeur initiale. Investissements cédés partiellement amortis et amortis

Il y a un changement de plan d’amortissement avec l’amortissement. Par conséquent, le comptable démontre que :

  • La base amortissable initiale est réduite du montant de la dépréciation ;
  • L’ amortissement comptabilisé par cette nouvelle base amortissable est inférieur à l’amortissement qui aurait été appliqué à la non-amortissement des actifs.
  • La valeur comptable nette figurant au bilan de la société est la suivante : Valeur initiale — Amortissement cumulé — Amortissement.

Si un actif partiellement amorti et amorti sont transférés au moment de l’inventaire :

  • L’ établissement d’une pension supplémentaire ;
  • annulation de l’amortissement ;
  • Annulation des immobilisations, amortissement à la date de transfert et comptabilisation de la perte d’actifs.

Qu’ est-ce qu’il y a : Lettre de rente d’amortissement supplémentaire :

6811 Amortissement des investissements incorporels et corporels

Montant

Le compte 28 concerne

le remboursement des immobilisations

Dépréciation d’écriture : Annulation L’amortissement est utilisé lorsque vous débitez un La subdivision du compte 290 ou 291 est enregistrée par le compte 7816 soldes :

290/291 Dépréciation des investissements incorporels, corporels ou corporels

Montant

7816

Remboursements pour dépréciation de placements incorporels et corporels

Montant

Comptabilisation de l’amortissement et de la sortie des actifs :

touchés

675 Valeurs comptables des actifs vendus

Montant
Le compte 28 concerne le remboursement des immobilisations

Compte 2

Investissements

le montant débité du compte 675 (Valeur de soins des actifs déplacés) ne peut pas correspondre à la valeur comptable nette figurant au bilan, étant donné que le bilan tient compte de la dépréciation qui doit être clôturée par le solde du compte 7816. En outre, le montant de la valeur brute est débité du compte 675, moins l’amortissement des Il y a là une difficulté à expliquer : actifs vendus

, le cas échéant. Par conséquent, le montant qui est au compte 675 correspond à la valeur comptable nette du bien à la date de fin de l’année de transfert plus le montant de la dépréciation (ou la valeur initiale moins l’amortissement cumulé). Les montants déclarés dans les comptes 28 et 2 sont identiques à ceux des immobilisations non dépréciées. Cas particuliers d’aliénation d’immobilisations

Dans le cas des immobilisations subventionnées , le solde de la subvention (la différence entre le solde du compte CCP 131 et le solde client du compte 139) doit être déclaré au résultat de l’exercice au cours duquel le transfert a lieu via le crédit du compte 777 (la part des subventions à l’investissement imputables au résultat ou à la perte d’exercice). Les comptes de subvention examinés ci-dessus (131 et 139) doivent être conclus les uns par les autres.

Pour certains biens exonérés de TVA, la TVA doit d’abord faire l’objet d’un ajustement total , en tenant compte du fait que le bien sera utilisé pour une activité exemptée sans déduction pour chacune des années restantes de la période de rajustement. La TVA à transférer augmente la valeur nette du bien débité sur le compte 675 et est crédité au compte 44551.

Les placements soumis à une amortissement intentionnel doivent être remboursés et déclarés en résultat net dans deux situations différentes :

Si la pension fiscale est supérieure à la pension d’amortissement :

  • l’ enregistrement de la pension complémentaire en cours à partir du premier jour de l’exercice jusqu’à la date du transfert ;
  • Compte de soudure 145 selon le solde du compte 7872.

Si la pension fiscale est inférieure à la pension pour amortissement, une seule inscription est nécessaire pour payer le compte 145 avec le solde du compte 7872.

Il y a aussi des immobilisations amortissables qui sont admissibles à la déduction fiscale exceptionnelle en faveur de l’investissement . Par conséquent, il est nécessaire de regarder deux situations possibles :

  1. Le bien vendu est entièrement amorti et l’entité a bénéficié de la totalité de la déduction exceptionnelle admissible de 40 % de la valeur initiale de l’actif, qui a été répartie linéairement sur la durée de vie normale de l’actif ;
  2. Le bien entreposé n’est pas entièrement amorti et la déduction fiscale exceptionnelle n’est pas entièrement acquise. Dans ce cas, il sera déduit du résultat calculé au prorata jusqu’à la date du transfert ? La déduction n’est pas utilisée pour calculer la valeur comptable nette.

X.D.

Partager.