Comment annuler un bon de commande signé avec acompte ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous venez de vous rendre compte d’une commande mal effectuée. Il faut annuler en même temps. Vous avez des doutes sur la possibilité d’une telle opération. L’on vous confirme qu’elle est réalisable. Vous pouvez y arriver, si vous respectez les recommandations suivantes.

Informer le plus tôt possible

La commande avec acompte est une opération qui engage aussi bien un acteur collaborateur et vous. Vous ne pouvez légalement pas vous soustraire à ce contrat écrit. Vous devez, que vous le vouliez ou pas, normalement payer la totalité de la commande. Cela pourrait bien vous ruiner que l’autre acteur ne s’en soucierait pas outre mesure.

Lire également : Comment faire une estimation de maison ?

La porte de sortie la plus rapide consiste à tenir informé le vendeur ou le prestataire le plus tôt possible. Vous devez le joindre aussitôt la méprise remarquée. Ce n’est que par ce moyen que vous réussirez à arrêter la saignée pour un moment. Cela donnera le temps à votre collaborateur ou partenaire de prendre la mesure de la situation et de freiner le processus de prestation ou de vente. Si vous portez l’information à son niveau à temps, vos chances d’avoir même votre acompte après l’annulation sont donc plus grandes.

Trouver le bon motif

Peu de motifs peuvent soutenir avec effet positif une annulation de commande avec acompte. Dans un cas général, vous ne pouvez qu’aggraver la situation.

A découvrir également : Comment bénéficier de la loi Pinel ?

Ici, il est question d’avoir la bonne raison pour annuler. Autrement dit, il vous faudrait avoir une plaidoirie en béton pour espérer faire bouger les bases légales de votre entente.

Dans un premier temps, il peut s’agir d’une faille dans l’entente. Au cas où vous conviendriez que la qualité du produit est un gage du maintien de l’accord, vous pourriez vous en servir comme prétexte. Il faudra prouver que le produit n’a finalement pas comblé vos attentes. Vous l’attendiez, mais les caractéristiques n’ont pas pu vous convaincre.

Dans un second temps, vous êtes en mesure d’annuler une commande avec acompte avec récupération de l’acompte si le délai de résiliation est toujours valide. Cela suppose que vous avez souscrit à un crédit pour vous offrir le produit ou le service. Le délai légal de 14 jours vous sauve dans ce cas. Le prestataire ou le vendeur est bien obligé de vous comprendre.

Dans l’un ou l’autre des cas, vous entrez en possession de vos fonds.

Négocier

Au cas où vous ne seriez dans aucune de ces situations, il faudra négocier avec le vendeur ou le prestataire. En réalité, il a la possibilité de vous faire verser des dommages et intérêts pour l’avoir dérangé. Il faut éviter cet investissement à perte. Pour cela, vous devrez négocier avec la structure. Il faudrait principalement se baser sur la réputation de l’entreprise.

Si vous avez une bonne ancienneté de collaboration avec l’entreprise, le problème ne se posera pas. Vous n’aurez qu’à vous expliquer et à choisir entre les options qui vous seront offertes.

La négociation a toujours été le moyen le plus fiable pour avoir gain de cause. Vous devriez l’essayer.  

Partager.