Comment calculer un loyer conventionné ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si vous êtes propriétaire ou locataire d’un logement social, vous savez alors que le loyer se calcule en fonction de la convention. Il conviendrait de savoir réaliser l’opération vous-même. On vous y aide dans les lignes suivantes.

Considérer la surface utile

Pour calculer le loyer conventionné, vous êtes tenu de connaître toutes les caractéristiques du domicile. En dehors de cela, vous devez avoir une connaissance parfaite des détails de la convention sur la fixation des loyers. Généralement, l’on considère le plafond pour se situer financièrement. En tant que locataire, c’est avec ce loyer maximal que vous ferez le point et établirez un budget conséquent.

A voir aussi : Comment acheter un bien immobilier en Espagne

Dans la pratique, il s’agit de prendre la valeur de la surface utile. C’est dire que vous considérez la chambre, le salon, la cuisine, les toilettes et tous les autres coins utiles de votre logement. Cela vous aide à avoir une idée précise de l’espace dont vous vous servirez au quotidien.

Les experts en la matière considèrent qu’il est préférable de mettre dans la même vague les annexes. On parle ici du garage, du balcon entre autres. Cela vous permet de rester directement en dessous du plafond avec la somme du logement utile.

A lire en complément : Comment faire une estimation de maison ?

Exploiter le prix au m2

Dans chaque zone et chaque année, il y a une réactualisation du prix au m2. Cela fonctionne suivant la zone dans laquelle l’on loge. C’est ainsi que le prix du m2 dans les zones chics vaudra quatre fois plus que le prix du m2 dans les endroits moins stratégiques. Il y a d’ailleurs une grande différence de prix au m2 entre les logements à loyer conventionné en ville et ceux de la campagne.

Généralement, le calcul du prix au m2 tient compte de l’ensemble des logements de l’immeuble qui ont le même contrat, le même propriétaire ou le même bailleur. Pour que le loyer soit fixé, le prix au m2 est exigé. Il s’agit d’une donnée qui prend en considération les qualités et les faiblesses du logement. C’est ainsi que l’immeuble d’une grande bâtisse surannée ne vaudra pas autant qu’un immeuble comportant des appartements de haut standing.

Puisque l’on parle de m2, il ne faut pas oublier de mesurer l’espace disponible à l’intérieur de l’immeuble en entier.

Utiliser le coefficient propre au logement

Le coefficient propre au logement se calcule aussi. C’est le dernier paramètre à prendre en compte pour finaliser la collecte des données. Il s’agit du coefficient qui ne s’adapte qu’à votre logement dans l’immeuble. Cela permet au locataire de calculer spécifiquement ce qui lui revient comme loyer à verser à la fin de chaque mois.

Avec toutes les données détaillées plus haut à votre disposition, vous devrez juste en tirer le produit. Le résultat vous donnera le loyer maximal de votre logement. Vous pouvez à présent vous mettre à guetter les réactualisations annuelles pour en baisser le coût ou l’augmenter.

Il faut noter que le loyer accessoire n’est pas à prendre en compte obligatoirement. Toutefois, s’il s’ajoute, l’ensemble de votre loyer ne devra pas dépasser tout de même le loyer maximal calculé.

Partager.