Quelle assurance emprunteur choisir pour un investissement locatif ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un investissement locatif consiste à acheter un bien immobilier neuf ou en rénovation, dédié à la location. Cela permet d’obtenir des revenus supplémentaires pour préparer la retraite, de se constituer un patrimoine durable ou de bénéficier d’une plus-value à la revente. Quel que soit l’objectif, le projet implique une somme conséquente, qui devra souvent passer par un prêt immobilier. Ce dernier nécessite la couverture d’une assurance emprunteur. Découvrez dans cet article quelles garanties choisir dans le cadre d’un projet locatif.

Qu’est-ce qu’on entend par « investissement locatif » ?

Investir dans le bien locatif, c’est acheter un logement dans le but de le louer. Ce projet intéresse pas mal de personnes actuellement, car il offre de multiples avantages. Tout d’abord, il peut bénéficier d’un prêt à taux zéro, d’une réduction d’impôt à hauteur de 22 % ou 30 % du coût des travaux (dispositif Malraux) au cas où le bien est situé dans des endroits remarquables et d’autres dispositifs de défiscalisation (loi Pinel, loi de défiscalisation Censi-Bouvard).

A lire en complément : Les avantages indéniables de souscrire une assurance dommages-ouvrage

L’opération peut être effectuée directement, par l’intermédiaire d’une Société Civile Immobilière (SCI) ou d’une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI). Qu’importe, en demandant un prêt immobilier, le porteur du projet locatif doit souscrire une assurance de crédit pour couvrir son financement. À vrai dire, la garantie sert à protéger l’établissement financier au cas où le débiteur se trouve dans l’incapacité de payer les mensualités dû à certains évènements importants. Elle a pour vocation de couvrir les échéances du capital engagé en cas des aléas de la vie. De ce fait, il faut faire son choix pour assurer son prêt immobilier.

A lire aussi : Que faut-il savoir sur les prêts immobiliers ?

Les garanties requises dans cette démarche

La souscription d’une assurance de crédit immobilier n’épargne pas non plus un projet d’investissement locatif n’est pas dispensé de. Malgré cela, les garanties requises présentent quelques légères différences par rapport à celles demandées à l’acquisition d’une résidence principale. En fait, le bien en location génère des loyers, qui peuvent pallier la perte de revenus. De ce fait, les banques offrent plus de flexibilité en termes de prise en charge.

L’assurance emprunteur comprend les garanties obligatoires (décès, perte totale et irréversible d’autonomie – PTIA). Pour optimiser la couverture, il est possible de rajouter quelques garanties supplémentaires (incapacité temporaire de travail – ITT, invalidité permanente partielle – IPP ou total – IPT, perte d’emploi).

Quel type d’assurance de prêt immobilier choisir ?

Il est nécessaire de bien choisir la prise en charge la plus adaptée à chaque profil. Le porteur de projet locatif peut adopter le contrat de groupe ou le contrat individuel proposé par sa banque. Le contrat est dit « de groupe », car il provient de l’établissement de crédit lui-même. Les garanties sont standards, c’est-à-dire généralisés à tous les emprunteurs qui acquittent les mêmes prix. Optez plutôt pour une prise en charge individuelle si vous n’exercez pas un métier ou une activité à risque.

Il est également possible de déléguer l’assurance pour décrocher un contrat d’assurance individuel et sur-mesure généralement à moindre coût. Qui plus est, la clause répond parfaitement au profit de l’emprunteur et ses besoins réels. Face à la diversité des offres sur le marché, n’hésitez pas à passer par un comparateur en ligne d’assurances pour obtenir un devis.

Partager.