Vendre son bien immobilier en un temps record : comment s’y prendre ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Mettre en vente un bien immobilier implique une longue chaîne de procédures à respecter. Le but principal étant de vendre le bien dans les plus brefs délais, un certain nombre d’aspects est à prendre en compte.

Vendre son bien via une structure immobilière ou seul ?

La première chose à faire avant de songer à vendre un logement est de déterminer si oui ou non, vous souhaitez vous faire accompagner par un agent immobilier expérimenté en la matière. Gardez toutefois à l’esprit, que ce type de procédure nécessite du temps, du tact une très bonne stratégie.

A voir aussi : Comment raffermir les coussins de canapé qui s'affaissent ?

Ainsi, avec une agence immobilière, vous avez la possibilité de vendre soit par mandat simple soit par mandat exclusif. Alors que le premier mandat vous permet de confier votre vente à plusieurs agences, le mandat exclusif confie cette tâche à une seule et unique structure. Dans tous les cas, un expert saura vous orienter vers la meilleure option.

Faire une estimation du prix du bien

La réelle valeur d’un logement ou le prix auquel il peut être vendu sont des facteurs qui varient d’un bien à un autre. Seulement, le propriétaire du bien n’est pas forcément habilité à faire une juste estimation. Laquelle est le point clé d’une vente réussie ?

Lire également : Comment créer une ambiance printanière dans votre maison tout au long de l'année ?

À cet effet, il est préférable, et même recommandé de maîtriser les contours du marché immobilier ainsi que les différents critères qui influent sur le prix d’un bien. Entre autres, la localisation géographique, l’exposition, l’état, etc. Encore une fois, s’armer d’une agence dynamique est de loin, la meilleure alternative pour réussir cette étape.

Effectuer des examens obligatoires

Avant de valoriser le bien, de formaliser la vente et de l’acter chez le notaire, certains diagnostics sont essentiels, voire obligatoires. Le premier, concerne le diagnostic technique du bien en question. Certains documents doivent être fournis par le vendeur à l’acheteur. Tout dépend du bien à vendre.

Par ailleurs, les autres diagnostics fréquents sont entre autres l’état d’amiante, la présence ou non, de termites, le risque d’exposition au plomb, les installations internes du gaz et de l’électricité sans oublier la performance de l’énergie et la pollution des sols.

Une fois ces étapes observées, quelques démarches administratives s’en suivent et la vente du bien peut être officialisée et actée !

Partager.
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!