Comment calculer la Plus-value sur la vente d’un fonds de commerce ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’évaluation de l’entreprise est généralement effectuée dans les situations suivantes :

  • Élimination
  • Achat
  • Contribution à une entreprise
  • Contribution des actifs PP (personne physique) à un MP (entité juridique)
  • Dossier de demande de prêt d’organisation
  • Litiges entre partenaires
  • expulsion

Le fonds commercial peut être défini comme suit :

A découvrir également : Pourquoi déposer ses valises au Plessis-Robinson ?

« L’ensemble des droits et des valeurs par lesquels un commerce ou une industrie est exercé. Il se compose de différents éléments et c’est leur rencontre, leur regroupement sous une seule direction, l’action particulière qu’ils ont les uns sur les autres, le fait qu’ils se valorisent mutuellement qui créent l’entreprise. Ces éléments sont généralement classés comme des éléments intangibles et physiques.

Autres définitions

« Les avantages de l’avenir l’impact économique d’une entreprise, d’un intérêt dans une entreprise ou de l’utilisation d’un groupe d’actifs inséparables ».

A lire aussi : Pourquoi investir dans l'immobilier avec votre entreprise en Bretagne ?

« La marque et le nom commercial, le droit de location, les clients et l’achalandage, le mobilier commercial, l’équipement ou les outils utilisés dans le fonctionnement du fonds, les brevets d’inventions, les licences, les marques, les dessins et modèles industriels et, en général, les droits de propriété intellectuelle qui y sont associés ».

En conclusion, la société est généralement constituée d’éléments tangibles et intangibles (essentiellement le droit de location, la clientèle et le nom commercial ou le signe). Les stocks et les créances sont exclus par la société.

L’évaluation de l’entreprise peut être réalisée à l’aide de diverses méthodes et approches, selon le contexte, mais aussi selon le jugement des experts en évaluation. Le choix de la méthode (ou des méthodes) que peut avoir un impact significatif sur la valeur retenue.

La notation de l’entreprise est généralement basée sur des documents comptables (3 à 5 ans), des documents liés au bail commercial, ainsi que des informations sur l’emplacement et l’adhésion économique et sociale.

Les principales méthodes d’évaluation de l’entreprise utilisées dans la pratique sont exposées ci-après.

Évaluation par ventes 

Les ventes et son développement doivent être soigneusement analysés. En effet, un examen de la stratégie commerciale de l’entreprise et du développement de son marché est essentiel pour une compréhension claire de la composition des ventes et de son développement.

L’évaluation du fonds de négociation par la méthode des échelles professionnelles est basée sur l’utilisation d’un secteur d’échelle, qui est basé sur le chiffre d’affaires moyen du marché. période sélectionnée (3 à 5 ans).

Il convient de noter que l’administration fiscale a établi des échelles de référence qui sont utilisées par les professionnels. Ces barèmes n’ont aucune base juridique et ne sont pas obligatoires.

Le barème se trouve dans des documents publiés par l’administration fiscale ou dans l’évaluation de Francis LEFEBVRE. Au Maroc, il convient de noter qu’il est quelque peu difficile de trouver des références de barème pouvant être utilisées pour l’évaluation des actifs de négociation.

Le choix du pourcentage à appliquer est basé sur l’évaluation de l’évaluateur. En général, nous devons prendre le faible niveau pour les fonds de mauvaise situation et les échelles élevées pour les fonds très bien situés. Le choix de l’échelle change également en fonction de la situation économique et du marché local.

Le caractère utilisé dans le cadre de la notation est généralement TTC moyen des 3 derniers exercices.

Bien qu’il soit largement utilisé dans l’évaluation des fonds commerciaux, il convient de noter que les résultats obtenus servent de base aux échanges et aux discussions, et que les valeurs marchandes des fonds peuvent différer de celles estimées par les experts en évaluation.

Évaluation de la rentabilité des fonds (EBE) 

L’EBE peut être définie comme suit :

« Le solde du compte d’exploitation pour les entreprises. Elle correspond à la valeur ajoutée moins la rémunération des salariés, aux autres impôts liés à la production (voir impôts sur la production et les importations) et augmentés par le biais de subventions de fonctionnement. »

La formule de calcul est fournie dans l’ESG ou dans l’état des soldes de gestion qui font partie de la synthèse.

L’EBE permet de mettre en valeur la richesse créée par l’entreprise et ses performances économiques réelles.

La rémunération du chef de la société n’est pas prise en compte dans les dépenses de personnel, car elle n’est pas vendue avec la société.

Aux fins de l’évaluation, il convient de calculer l’EIN moyen des trois derniers exercices et d’appliquer un coefficient basé sur la qualité du fonds commercial.

Le choix des coefficients à appliquer reste une évaluation d’experts, car aucune obligation légale n’est prévue à cet égard.

Dans la pratique, les experts utilisent au moins un des deux méthodes.

Autres méthodes

On trouvera ci-après d’autres méthodes d’évaluation des actifs de négociation :

  • Méthode comparable
  • Méthode de marge brute
  • Méthode d’admissibilité au bail
  • Méthode Goodwill
  • Ferbos, méthode
  • Méthode Pinoteau

Ces méthodes ne sont pas souvent utilisées par les praticiens et les experts dans l’évaluation des actifs de négociation.

Résumé 

La profession et la jurisprudence ont principalement opté pour les deux méthodes déjà présentées, à savoir les échelles professionnelles (chiffre d’affaires) et la rentabilité de l’EBE.

Le choix des échelles et des coefficients dépend de plusieurs critères, à savoir :

  • Emplacement du Fonds
  • Caractéristiques des locaux
  • commercialité de la
  • Secteur Clients
  • démographie
  • Conditions économiques et sociales
  • Conditions du contrat de location
  • sensibilisation
  • Dépendance à l’égard de la personnalité du leader

Ces critères servent à calculer les ajustements nécessaires pour les références publiées périodiquement.

Les principaux problèmes rencontrés dans la pratique sont qu’il n’y a pas d’échelles pour l’activité à évaluer ou que l’EBE publiée est négative. Dans ces cas, les experts doivent faire preuve d’un haut niveau de jugement professionnel afin d’atteindre des valeurs proches des valeurs marchandes (valeurs marchandes).

Partager.