Comment est calculé le reste à vivre ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le concept de reste à vivre englobe les fonds que vous employez pour vivre au quotidien. Cela prend en compte toutes les dépenses obligatoires auxquelles vous ne pouvez vous soustraire. C’est simple à calculer, si vous avez la bonne stratégie. Voici la meilleure détaillée pour vous.

Sélectionner les priorités

Le reste à vivre concerne vos dépenses. Vous devez alors savoir ce que vous voulez ou devez faire durant le mois à venir. Cela peut grandement influencer les opérations. C’est par exemple le cas lorsque vous décidez de soustraire la salle de gym de vos dépenses quotidiennes. Vous ferez des économies et le reste à vivre augmentera du coup.

A découvrir également : Comment raffermir les coussins de canapé qui s'affaissent ?

L’on vous recommande de veiller à ce que la liste des priorités soit vraiment celle des besoins les plus indispensables. Cela va passer par l’organisation de la maison. Si vous êtes célibataire, il faudra prendre en compte vos revenus, vos besoins fondamentaux. Dans un couple, les priorités vont varier encore plus. Il y a une personne supplémentaire. Si l’enfant s’ajoute à l’équation, il devient alors la priorité. Vous devez savoir ce que vous avez à faire et quand le faire pour ne pas fausser les plans.

Prendre les bonnes données

Avec les priorités, les données sont plus stables et claires. Vous ne craignez plus de perdre de l’argent pour la simple raison qu’une dépense a été faite alors qu’elle ne devrait pas l’être.

A lire aussi : Quels sont les conseils pour le nettoyage de base de la maison ?

Le reste à vivre prend en compte deux données principales.

  • Le revenu: c’est le montant que vous accumulez à la fin du mois comme gain, bénéfices ou recettes. Cela fait partie de votre budget. Ce peut être votre salaire, des fonds de transaction, des économies. Cela doit vous appartenir entièrement. Vous ne devrez en rendre compte à personne. Il conviendrait de ne pas mettre dans le lot les sous occasionnels comme les pourboires et les dons.
  • Les charges fixes: ce sont les dépenses que vous avez à faire. Vous les mettrez dans une autre case. C’est à ce niveau que les priorités sont beaucoup plus importantes. L’on vous propose de choisir les charges fixes standards et non les charges surprises ou improvisées. Les charges fixes englobent aussi les mensualités de dette à la banque.

Réaliser l’opération

L’opération est assez simple pour se réaliser partout, par tous. Il suffit d’avoir les deux données fiables pour calculer le reste à vivre. Il est question de soustraire les charges fixes du revenu. Cela vous donne une somme. C’est le reste à vivre. Ce sont les fonds qui vous permettent de vivre jusqu’à la fin du mois présent.

Pour information, il serait préférable d’avoir un résultat positif. Cela vous assure de la bonne gestion de vos fonds. Dans le cas contraire, vous allez dans la mauvaise direction.

Le calcul n’est pas considéré comme réussi tant que vous n’avez pas pu en confirmer la véracité à travers l’expérience. Vous aurez alors à vivre un ou deux mois en gardant un œil attentif sur vos finances.

Partager.