Les meilleures pratiques pour réaliser une défiscalisation immobilière réussie

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si vous cherchez une solution pour réduire votre imposition, sachez que la défiscalisation est le bon moyen. Ce n’est pas seulement le point fort de cette méthode, elle vous permet aussi de créer un patrimoine immobilier. Cependant, pour réussir une telle stratégie, il y a certaines pratiques à avoir. Vous souhaitez en savoir plus ? Si oui, suivez les conseils donnés ci-dessous.

Bien comprendre les dispositifs de défiscalisation

Vous ne pouvez pas envisager la réussite d’une opération de défiscalisation sans faire appel aux dispositifs mis en place dans cette perspective. Pour cela, bien comprendre ceux-ci est un besoin accru. D’après le principe de la défiscalisation, vous achetez un bien immobilier pour le louer et vous avez en retour la possibilité de profiter d’une réduction d’impôt sur votre revenu.

A lire également : Les clés pour optimiser sa défiscalisation grâce à un investissement immobilier bien choisi

Parlant des stratégies fiscales, il y en a plusieurs. Pour la défiscalisation dans l’immobilier neuf, vous avez comme dispositif la loi Pinel et la loi CENSI-BOUVARD. La loi Cosse, la loi Denormandie et la loi Malraux sont les dispositifs axés sur l’ancien.

Rechercher un bien adapté à son projet d’investissement

La recherche d’un bien adapté à votre projet d’investissement constitue une meilleure pratique dans le processus de défiscalisation. Vous pouvez choisir des villes qui correspondent aux zones éligibles en amont avec le dispositif de défiscalisation que vous avez sélectionné. Considérez l’achat du bien comme un investissement propre. Cependant, le logement que vous voulez acheter doit répondre à quelques critères.

A voir aussi : Découvrez les atouts fiscaux de l'investissement locatif pour optimiser vos revenus

D’abord, il faut que le quartier soit attractif. Il doit y avoir du potentiel locatif. Prenez également en compte la surface et le nombre de pièces y compris les caractéristiques techniques importantes. Pour un projet de défiscalisation, vous devez être attentif au prix d’acquisition. Aussi, la réduction d’impôt accordée ne doit pas être effectuée au détriment du revenu locatif. Il est conseillé d’éviter les résidences purement locatives.

Anticiper le rendement net d’impôt

défiscalisation immobilière

Avant d’anticiper le rendement net d’impôt, vous devez cadrer votre budget. Pour le faire, il suffit de prendre le temps d’évaluer sa capacité financière. Faites cela en fonction de vos revenus, de vos taxes courantes, de vos emprunts et de votre épargne. C’est le moyen qui vous permet de connaître non seulement votre pouvoir d’investissement, mais aussi le montant prêt à demander.

Pour déterminer le rendement net d’impôt, calculez la rentabilité nette. Pour le faire, il suffit d’estimer le coût annuel des charges régulières tout en appliquant la formule suivante : [(loyer mensuel x 12) – prix d’achat/charge] × 100.

Préparer le financement

Il est préférable de faire recours à l’emprunt lorsqu’il s’agit de financer l’achat d’un bien foncier locatif. Cela vous permet d’augmenter le pouvoir d’achat immobilier. Aussi, vous allez pouvoir financer un investissement immobilier locatif à crédit rentable grâce aux taux de prêt. Enfin, vous réduisez votre imposition.

Déclarer son achat

La déclaration de l’achat est très importante. Cela vous permet de bénéficier de l’avantage fiscal. Il faut que l’administration fiscale prenne en compte le type de montage réalisé, la date d’achat et celle de la mise en location. Ce sont les points essentiels pour l’application de la réduction d’impôts.

Vous connaissez désormais les bonnes pratiques pour réussir votre défiscalisation. Passez donc à l’action !

Partager.