Que considérer avant de demander un prêt immobilier ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’achat d’une maison est un processus compliqué : ce n’est pas comme si vous alliez au centre commercial et que vous obteniez un morceau de papier qui signifie que vous êtes propriétaire d’une maison. Pour de nombreux acheteurs, il faut des semaines, voire des mois, pour réussir l’achat d’une propriété. 

La demande d’un prêt immobilier est l’une des toutes premières étapes à franchir lors de l’achat d’un bien immobilier. Il est important que vous connaissiez bien vos finances et vos options pour que l’ensemble du processus se déroule sans problème majeur en cours de route. 

A découvrir également : Quels risques financiers accompagnent l'achat d'une maison ?

Les acheteurs doivent savoir certaines choses essentielles avant de demander un prêt immobilier. Pour vous guider dans le choix de la meilleure offre de prêt immobilier, posez-vous les questions suivantes.

Avez-vous économisé suffisamment pour un acompte ? 

Avant même de chercher un prêteur, vous devez d’abord pouvoir évaluer votre situation financière actuelle, vos économies et la sécurité de vos revenus. La vérification de votre cote de crédit est également indispensable. 

A lire également : Comment mettre en place un bon plan d'investissement immobilier ?

La prochaine tâche sur votre liste de choses à faire est de vous assurer que vous avez assez d’argent pour payer 20 % de la valeur de votre propriété. C’est l’un des obstacles les plus difficiles à surmonter, surtout si vous êtes acheteur d’une première maison. 

La plupart des prêteurs n’autorisent les acheteurs de maison à emprunter que jusqu’à 80 % de la valeur de leur propriété. Ainsi, vous devez puiser les 20 % restants dans vos économies et dans d’autres moyens. Cela signifie que pour une maison de 500 000 euros, vous ne pouvez demander à votre prêteur que 400 000 euros, le reste étant à votre charge. 

Toutefois, si vous ne pensez pas pouvoir remplir la condition des 20 % pour l’acompte, vous pouvez toujours demander au prêteur choisi s’il pourra vous laisser emprunter davantage. Certains prêteurs sont en fait assez souples pour vous permettre d’emprunter jusqu’à 95 % de la valeur de votre maison. 

Voici le hic : si vous prévoyez de contracter un prêt dépassant la limite de votre prêteur, vous devrez payer à ce dernier une assurance de prêt immobilier. Ce type d’assurance offre une protection à votre prêteur au cas ou vous seriez finalement incapable de remplir vos obligations financières. 

L’assurance de prêt immobilier n’est pas une chose dont vous devez vous occuper. C’est généralement le travail du prêteur d’organiser cela, et tout ce que vous avez à faire est de payer une prime unique à l’avance lorsque le prêt immobilier vous est accordé. Vous pouvez également faire ajouter la prime d’assurance de prêt immobilier à votre prêt, ce qui vous permettra de le rembourser sur un certain nombre de mois. La règle générale à ce sujet est la suivante : plus votre dépôt est élevé, plus l’assurance que votre prêteur vous demandera de payer sera faible.

Quel est le type de taux d’intérêt qui vous convient ?

Il est également important d’examiner quel type de taux d’intérêt correspondrait à vos besoins et à votre situation actuelle avant de demander un prêt immobilier. 

Le prêt à taux variable 

Si vous êtes le type de personne qui veut prendre des risques pour avoir plus de chances de payer des taux d’intérêt plus bas, alors le choix du taux variable est la bonne solution. Un prêt au logement à taux variable est assorti d’un taux d’intérêt qui varie en fonction de l’évolution de l’économie. Avec un prêt immobilier à taux variable, le montant que vous payez mensuellement est susceptible de changer pendant la durée de votre prêt. 

Outre la possibilité de payer des taux d’intérêt plus bas, un prêt immobilier à taux variable présente plusieurs caractéristiques dont vous pouvez profiter, comme la possibilité de faire des remboursements supplémentaires et la facilité de changer de prêt. Le plus gros inconvénient, en revanche, est qu’il risque de vous donner du fil à retordre, surtout en période de hausse des taux. 

Le prêt à taux fixe

Pour ceux qui veulent tout planifier, le prêt immobilier à taux fixe est la meilleure option. Cette option est parfaite pour les acheteurs d’une première maison soucieux de leur budget, étant donné que pendant une partie de la durée du prêt, les remboursements restent les mêmes. Il facilite la planification budgétaire et vous protège contre les hausses soudaines des taux d’intérêt. 

Toutefois, le taux d’intérêt de ce type de prêt n’est généralement fixé que pour une période de temps, généralement un, trois ou cinq ans. A la fin de la période à taux fixe, le taux d’intérêt passe à un taux variable standard. 

Un autre inconvénient de ce type de prêt est que, pendant la durée de votre prêt immobilier, votre prêteur limitera généralement les remboursements supplémentaires. Si vous modifiez ou réglez votre prêt dans la période de taux fixe, votre prêteur peut également vous facturer des frais de dossier. C’est pourquoi il n’est pas idéal d’obtenir un prêt immobilier à taux fixe si vous envisagez de vendre votre maison à court terme. 

Le prêt à taux fractionné

La dernière option est le prêt fractionné. Il fonctionne en divisant votre prêt en deux parties : l’une aura un taux d’intérêt fixe tandis que l’autre aura un taux variable. Il n’y a généralement pas de limite quant à la manière dont vous diviserez votre prêt : tout dépendra de vous. 

De quel type de prêt immobilier aurez-vous besoin ? 

Pour être un emprunteur avisé, vous devez regarder au-delà du taux d’intérêt offert par le prêteur. Le taux n’est pas la seule caractéristique à prendre en considération dans une demande de prêt immobilier. Avant de demander un prêt au logement, vous devez également examiner plusieurs caractéristiques qui rendront vos transactions avec votre prêteur plus faciles et plus pratiques. 

L’une des caractéristiques les plus utiles que vous devriez rechercher est la possibilité d’effectuer des remboursements supplémentaires sans frais supplémentaires. En effectuant ces remboursements, vous pourrez régler vos prêts plus rapidement et réduire les frais d’intérêt globaux. Cette fonction vous permettra d’économiser des milliers d’euros pendant la durée de votre prêt. 

Si vous effectuez des remboursements supplémentaires, il serait alors avantageux que votre prêt soit également assorti d’une facilité de remboursement. Cette fonction vous permet d’utiliser les avances que vous avez versées à d’autres fins, qu’il s’agisse de rénover votre maison, d’améliorer votre voiture ou de faire face à un événement majeur de votre vie. 

Toutefois, une facilité de remboursement n’est généralement disponible que pour les prêts immobilier à taux variable. Parmi les autres caractéristiques pratiques des prêts immobiliers, on peut citer les arrêts temporaires de remboursement, les comptes de compensation et les facilités de ligne de crédit.

Partager.
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!