C’est quoi un prêt-relais ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Votre banquier vient de vous proposer le prêt-relais pour finaliser votre projet immobilier. Sur le coup, cela vous a paru étrange. Vous n’y avez rien compris. Avant de retourner le voir, vous voulez en savoir plus. Voici quelques détails importants sur le prêt-relais.

Le prêt-relais : présentation

Un prêt-relais est un prêt que vous accorde la banque pour finaliser un projet immobilier. Cela intervient pour faciliter la gestion d’une transaction déjà en cours. Ça facilite la vie à l’acheteur qui est en situation délicate et d’incapacité de paiement dans l’immédiat du prix du bien désiré.

Lire également : Découvrez les dernières évolutions du crédit immobilier : focus sur les prêts participatifs et les prêts verts

Lors d’une transaction immobilière, vous êtes obligé de vendre par exemple, l’ancien bien pour prendre le nouveau. Cela peut prendre un temps un peu plus long que prévu. Pendant ce laps de temps, vous pourriez perdre l’opportunité de votre vie parce que le vendeur est pressé. Il livrera alors le bien au plus offrant et au plus riche. Vous avez alors toute votre vie pour regretter de n’avoir pas eu les fonds à temps.

Le prêt-relais devient une option dans ce cas. La banque vous avance les fonds pour faire votre achat en attendant que la vente de votre maison actuelle se fasse. Vous avez assez de fonds pour finaliser la transaction avec en supplément un long délai pour vendre posément votre bien de départ.

A lire également : Immobilier : Ce qu’il faut savoir sur la capacité d’emprunt !

Le prêt-relais : comment ça marche ?

Pour que vous puissiez bénéficier du prêt-relais, il faut que vous soyez en bonne santé financière. Cela va témoigner de votre solvabilité. Ainsi, la banque n’hésitera pas à vous remettre tout le capital dont vous avez besoin. Ce prêt est réalisé par la banque à un taux un peu plus important et payé dans un délai plus court. Cela veut dire concrètement que l’emprunteur a tout au plus deux ans pour régler son ardoise. Il dispose juste du temps qu’il lui faut pour vendre son bien immobilier.

Dans la pratique, le prêt-relais est accordé en fonction de la valeur du bien en vente. Si vous avez assez de chance, l’on pourrait vous faire un prêt de près de 80 % de la valeur du bien de départ. Vous pourriez souscrire à un prêt-relais pour ne pas toucher à votre budget immobilier deux fois de suite. Les mensualités concernant l’intérêt et la prime d’assurance seront versées à la fin de chaque mois. Vous pourriez vous y atteler avant la vente du bien ou tout rembourser à la vente du bien.

Le prêt-relais : catégories

Comme catégories de prêt-relais, l’on en distingue globalement deux. Cela se réalise en fonction du contexte.

  • Le prêt-relais associé: ce prêt est opérationnel lorsque le prix du bien immobilier en vente pour racheter l’autre est en dessous de la valeur du nouveau bien. Cela oblige alors l’emprunteur à associer son prêt-relais avec un prêt classique qui doit couvrir l’écart entre les deux prix.
  • Le prêt-relais sec: il s’agit du prêt-relais tout simplement, non associé à un quelconque prêt. Il respecte le principe de fonctionnement détaillé plus haut.

Le prêt-relais : avantages et inconvénients

Le prêt-relais a des avantages et des inconvénients pour les emprunteurs. Voici quelques-uns d’entre eux.

Les avantages :

  • Rapidité : le prêt-relais permet à l’emprunteur de profiter immédiatement du nouveau bien immobilier sans attendre la vente effective du précédent ;
  • Souplesse : contrairement aux autres types de crédits immobiliers, le prêt-relais n’est pas lié à une durée fixe ; toutefois, cela dépendra de l’accord conclu avec son banquier.

Il y a aussi des inconvénients associés au prêt-relais :

  • Risque financier : dans certains cas où le vendeur ne trouve pas preneur pour sa propriété ou que cette dernière est vendue à un prix inférieur par rapport à celui estimé initialement, l’emprunteur peut se retrouver en difficulté financière ;
  • Frais élevés : comme tout autre type de crédit immobilier, les frais (intérêts notamment) sont non négligeables et peuvent peser sur les finances personnelles.

Comment bien négocier son prêt-relais ?

Si vous êtes intéressé par un prêt-relais, vous pouvez négocier avec votre banquier pour obtenir les meilleures conditions possibles. Voici quelques astuces pour y arriver :

Il faut faire une étude comparative des différentes offres proposées par les différents établissements financiers. N’hésitez pas à demander des précisions sur le montant du crédit qui peut être octroyé ainsi que la durée de remboursement.

Vous pouvez aussi discuter avec votre conseiller financier afin qu’il puisse adapter le taux d’intérêt en fonction de vos besoins et des tendances actuelles du marché immobilier. Il faut bien préparer tous les documents nécessaires avant la demande de prêt relais auprès des différents organismes financiers tels que le compromis ou promesse d’achat (ou vente) signé(e), l’estimation détaillée du bien immobilier mis en vente ainsi que toutes les pièces justificatives relatives aux revenus et charges mensuels.

N’oubliez pas non plus qu’il existe plusieurs types de prêts-relais. Par conséquent, lorsqu’on souscrit ce type de contrat, il faut tenir compte notamment :

  • Du système amortissable : Dans ce cas-là, on commence par rembourser seulement les intérêts pendant toute la durée initiale du contrat ; cette option permet de réduire considérablement les mensualités à payer.
  • Le prêt-relais sec : C’est un crédit où l’emprunteur ne rembourse que la totalité du capital à la fin du contrat. Cette solution est souvent proposée aux propriétaires qui ont déjà une capacité d’emprunt importante.

Pour bien négocier son prêt-relais, il faut avoir un bon profil emprunteur. Il s’agit notamment d’avoir des revenus stables, un taux d’endettement raisonnable et une épargne suffisante pour faire face aux imprévus ou couvrir les frais liés au déménagement et à l’installation dans le nouveau logement.

Le prêt-relais peut être une solution intéressante pour réaliser ses projets immobiliers sans attendre la vente de son ancienne propriété. Toutefois, comme tout autre type de crédit immobilier, il nécessite une bonne préparation en amont afin d’envisager toutes les éventualités et obtenir les meilleures conditions possibles auprès de sa banque ou par l’intermédiaire d’un courtier spécialisé.

Partager.