Quel taux d’assurance hypothécaire 2022 ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous économisez depuis plusieurs années déjà et le moment est enfin venu pour vous, d’acheter votre première maison. Aussi, vous avez trouvé celle de vos rêves. L’offre est acceptée et vous disposez de peu de temps pour trouver votre hypothèque. Pour la plupart des gens, l’hypothèque est la dette la plus lourde qu’ils contracteront. C’est pourquoi l’assurance-vie hypothécaire est si importante. Cependant, l’assurance-vie hypothécaire qu’offre votre prêteur hypothécaire ne représente pas nécessairement le meilleur choix. Il convient donc de penser aux détails les plus importants, notamment le taux d’assuré hypothécaire.

Qu’entendons-nous par assurance hypothécaire ?

L’assurance hypothécaire est encore appelée assurance-vie hypothécaire. Il s’agit d’une assurance à laquelle l’établissement emprunteur vous oblige à souscrire. Et ce, lorsque vous vous engagez dans une grosse acquisition immobilière ou un gros investissement immobilier pour devenir propriétaire. En effet, pour réaliser votre rêve de devenir propriétaire, vous aurez besoin d’un prêt hypothécaire. Ce dernier vous servira au financement de votre projet de construction. Toutefois, vous vous devez de rembourser ledit prêt suivant des modalités données. La vie étant incertaine,

A lire en complément : Comment allonger la durée de remboursement 

il convient de souscrire à une assurance-vie hypothécaire qui permettra de mettre votre famille à l’abri. Et ce, en cas de décès ou d’incapacité à travailler et donc à payer votre prêt. Aussi, cela permettra à votre prêteur de rentrer en possession de ses fonds. Dans ce cas de figure, l’assurance hypothécaire rembourse le solde de votre prêt hypothécaire dans certaines conditions. Il peut donc s’agir de cas de maladie, d’accident, d’invalidité ou de décès. Soulignons qu’en cas de décès, votre partenaire n’aura pas à assumer le paiement dudit prêt.

Où contracter une assurance hypothécaire ?

Vous pouvez souscrire à une assurance hypothécaire auprès des institutions financières ou auprès d’une compagnie d’assurance. En effet, la plupart des institutions financières offrent leur propre assurance hypothécaire au moment du prêt. Toutefois, comme dans tout autre domaine, il vaut souvent la peine de magasiner. Et ce, afin de « trouver chaussure à son pied ». Ainsi, une des options très intéressantes qui s’offrent à vous, est de faire affaire avec une compagnie d’assurance. Dans l’un ou l’autre des cas, il est important de bien étudier les offres avant d’opérer le choix le plus judicieux.

A lire aussi : Immobilier : Ce qu’il faut savoir sur la capacité d’emprunt !

Néanmoins, soulignons qu’un assureur peut protéger votre investissement en vous évitant les soucis financiers advenant par exemple à un décès. Et ce, si vous optez pour une assurance-vie temporaire s’échelonnant sur la même période d’amortissement que votre hypothèque.

Quel est le principe de base de l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur permet de garantir à la banque qu’elle sera indemnisée par l’assurance. Et ce, en cas de sinistre, empêchant un emprunteur de rembourser son prêt. En qualité d’emprunteur, elle permet de prendre un relais de paiement précieux dans le cadre de sinistre. Pour pouvoir bénéficier de cette couverture de prêt, vous avez pour obligation de vous acquitter d’une cotisation mensuelle. Son coût est variable. Et ce, pour tenir compte de votre profil et du type de prêt auquel vous souscrivez. Cela aussi est fonction de l’établissement vers lequel vous vous tournerez.

Par ailleurs, l’emprunteur peut souscrire à un risque décès, risque d’invalidité permanente, totale ou partielle. Il peut aussi souscrire au risque d’incapacité temporaire de travail (totale ou partielle), et le risque de perte d’emploi. Seule cette dernière garantie est facultative. Aussi, l’établissement emprunteur peut vous imposer toutes les autres garanties. Et ce, tout en sachant que le décès et l’invalidité sont les garanties minimums requises pour obtenir un crédit immobilier. Il en est de même pour le crédit hypothécaire.

Quid des taux d’assurance hypothécaire 2022 ?

Les taux d’assurance hypothécaire sont : définis pour tenir compte du profil de l’emprunteur. À cet effet, un certain nombre d’éléments sont pris en compte. Il s’agit notamment de l’âge et de l’état de santé de l’emprunteur. Ainsi, si vous êtes tout jeunes c’est-à-dire âgé de moins de 35 ans, le taux d’assurance hypothécaire est de 0,45%. Par contre, si votre âge est compris entre 35 ans et 45 ans, ledit taux est de 0,55%. Aussi, si votre âge est compris entre 45 ans et 55 ans, ledit taux est de 0,80%. Enfin, si vous êtes âgés de plus de 55 ans, le taux d’assurance hypothécaire est de 1,20%. Ces différents taux suscités sont les taux moyens enregistrés chez les emprunteurs jouissant d’une meilleure santé physique et psychologique.

Partager.