Comment acheter un bien immobilier en Espagne

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le secteur de l’immobilier en Espagne est parmi les plus attractifs de l’Europe. De ce fait, il attire un grand nombre d’investisseurs étrangers. Toutefois, si ce pays est propice à l’investissement, il existe une procédure que doit respecter tout étranger désirant y investir. Vous devez obligatoirement respecter chaque étape avant de procéder à l’investissement proprement dit. La suite de cet article vous en dira plus. 

Quelle est la procédure à suivre ?

La première chose à faire avant d’investir dans l’immobilier en Espagne est de vous faire enregistrer. A cet effet, rendez-vous auprès de la police nationale espagnole ou du consulat espagnol dans votre pays. Cette autorité vous établira un numéro d’identification pour les étrangers (NIE). Avec le NIE, vous devez ensuite ouvrir un compte bancaire en Espagne. Ce compte servira lors des différentes transactions financières. Vous devez également vérifier toutes les informations inhérentes au bien. Il s’agit notamment des informations concernant le cadastre, le paiement des taxes et le certificat d’habitabilité. Vous pouvez recourir au service d’un avocat immobilier pour ces vérifications. Une fois que ces démarches sont faites, vous pouvez régler les questions liées à la vente du bien. 

Lire également : Comment calculer un loyer conventionné ?

Comment financer votre investissement ?

Il existe deux possibilités pour financer votre investissement en Espagne. Pour votre financement, vous pouvez solliciter un crédit soit auprès d’une banque française ou auprès d’une banque espagnole. Pour des investissements à l’étranger, les banques françaises exigent que le demandeur soit propriétaire d’un bien immobilier sur le territoire français. Ce bien exempté d’une hypothèque, servira de garantie à la banque. Les banques espagnoles par contre n’octroient de crédit aux étrangers que s’ils résident sur le territoire espagnol. De plus, en Espagne le crédit est souscrit à un taux variable. Ce taux pourra donc augmenter au cours des années. Vous devez donc être vigilant si vous choisissez une banque espagnole.

Les avantages fiscaux de l’achat immobilier en Espagne

L’achat d’un bien immobilier en Espagne présente plusieurs avantages fiscaux intéressants. Lors de l’acquisition d’un bien neuf, vous pouvez bénéficier de la réduction de la TVA à 10%. Cette mesure attractive permet de réaliser des économies substantielles sur le montant total de votre investissement.

A découvrir également : Carport solaire : critères pour le bon choix

Pensez à bien mentionner que l’imposition foncière en Espagne est relativement faible par rapport à d’autres pays européens. En général, le taux moyen se situe entre 0,4% et 1% de la valeur cadastrale du bien immobilier. Cela signifie que vos charges fiscales seront moins élevées au fil des années.

Si vous décidez de louer votre propriété en tant que résidence secondaire ou pour des locations saisonnières, vous pouvez profiter d’une réglementation favorable concernant les revenus locatifs. Les revenus issus de la location sont soumis à un régime fiscal attrayant avec une taxation fixe allant jusqu’à 24%, ce qui représente une opportunité intéressante pour générer un rendement supplémentaire.

Pensez à bien souligner le régime spécifique applicable aux retraités étrangers qui choisissent l’Espagne comme lieu de résidence permanente. Ce statut leur offre la possibilité d’exonération totale sur leurs pensions provenant de l’étranger pendant une période pouvant atteindre six ans.

Il est recommandé dans tous les cas, pour optimiser votre situation fiscale complexe et éviter tout problème futur lié à l’imposition, de faire appel à un expert-comptable ou à un avocat spécialisé dans les questions fiscales en Espagne.

Les erreurs à éviter lors de l’achat d’un bien immobilier en Espagne

L’achat d’un bien immobilier en Espagne peut se révéler être un processus complexe et délicat. Pour éviter les écueils, il faut connaître les erreurs les plus courantes à éviter.

La première erreur à ne pas commettre est de négliger la recherche approfondie du bien. Il est primordial de prendre le temps d’analyser toutes les caractéristiques du bien, comme son emplacement, ses commodités environnantes et son état général. Une visite sur place s’impose afin d’évaluer personnellement l’état du bien et vérifier qu’il correspond parfaitement à vos attentes.

Une autre erreur fréquente consiste à sous-estimer les coûts liés à l’achat immobilier en Espagne. Au-delà du prix d’achat lui-même, il faut prévoir des frais supplémentaires tels que les taxes, les frais de notaire et ceux liés aux démarches administratives. Fait important : négociez toujours le prix avant de signer tout contrat pour ne pas vous retrouver avec une facture imprévue.

Il est aussi crucial de faire appel à un professionnel qualifié lors de l’acquisition immobilière. Engager un agent immobilier compétent qui connaît bien le marché espagnol peut vous aider dans votre recherche et sécuriser votre transaction. De même, travailler avec un avocat spécialisé dans l’immobilier permettra de garantir la validité juridique du contrat ainsi que la conformité légale des documents requis.

Une autre erreur courante concerne le manque d’une bonne connaissance des lois locales régissant l’achat immobilier en Espagne. Chaque région a ses propres règles concernant notamment l’urbanisme, les licences de construction et les permis nécessaires. Il est donc primordial de se familiariser avec ces législations pour éviter toute mauvaise surprise.

Il faut rester vigilant dans le choix du financement. Une erreur souvent commise est de s’engager sur un prêt hypothécaire sans avoir effectué une analyse approfondie des différentes offres disponibles sur le marché. Comparer les taux d’intérêt, les frais associés et les conditions générales permettra de sélectionner l’offre la plus avantageuse et adaptée à votre situation financière.

L’achat d’un bien immobilier en Espagne demande une préparation rigoureuse afin d’éviter tout désagrément potentiel. En évitant ces erreurs courantes, vous maximiserez vos chances de réussite dans votre investissement immobilier en Espagne.

Partager.