Comment obtenir un meilleur taux pour son crédit immobilier ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La recherche de financement est un point important lors de l’achat d’un second bien, d’une résidence principale ou d’un investissement locatif. Dans la plupart des cas, le prêt immobilier est l’option la plus envisagée pour financer tout ou une partie du montant nécessaire à un projet immobilier. Il faudra donc rechercher une banque qui offre de très bonnes conditions de financement. Sachez que le taux d’intérêt est l’un des éléments les plus importants de votre emprunt immobilier. Comment trouver le meilleur taux pour son crédit immobilier ?

Faire jouer la concurrence entre les établissements bancaires

Les critères pour l’octroi d’un crédit tout comme les conditions du crédit lui-même peuvent fortement varier d’une banque à une autre. Certains établissements bancaires peuvent accorder des privilèges à leurs propres clients et ne pas se révéler très attractifs envers les nouveaux venus.

A voir aussi : Location-accession : astuces pour éviter les pièges courants

En revanche, d’autres ont une vision basée sur le recrutement de nouveaux clients et font des efforts pour réduire les taux. En clair, les banques auront diverses attitudes à votre égard en fonction de votre projet immobilier, de votre profil et de votre budget. La mise en concurrence des différents établissements bancaires est donc une étape essentielle pour toute personne qui souhaite obtenir un prêt immobilier.

Au nombre des conseils sur le crédit immobilier, cet effort de mise en compétition permet de générer des économies de plusieurs milliers d’euros sur vos revenus. Après la signature d’une offre de prêt immobilier, vous disposez d’un délai légal de 10 jours de réflexion. Pendant ce délai, vous pouvez continuer à mettre les banques en compétition afin d’opter pour une offre plus avantageuse.

A lire également : Pourquoi déposer ses valises au Plessis-Robinson ?

Opter pour une délégation de votre assurance emprunteur

Tous les prêteurs peuvent contracter une assurance de crédit dans un établissement tiers et d’abandonner l’assurance proposée par leurs banques. Connue sous le nom de la délégation d’assurance, cette démarche permet de séparer assurance et crédit pour bénéficier de taux réduits pour chacun d’entre eux.

Autrefois, la plupart des banques imposaient la souscription à leur assurance en l’absence d’une obligation légale. Aujourd’hui, vous pouvez librement choisir votre contrat d’assurance de prêt grâce à la loi Hamon. Ce faisant, vous disposez de l’option de la banque et d’une offre extérieure qui doit avoir une équivalence en matière de garanties.

Pour ce faire, les banques se chargent de transmettre aux clients une fiche synthétique qui présente leurs exigences en termes d’assurance. Sur cette fiche, vous trouverez également les points clés sur lesquels elles souhaitent une protection ainsi qu’un détail des garanties et de leur niveau.

Améliorer votre profil emprunteur

Si vous êtes à la recherche d’un crédit immobilier, il est essentiel de faire une bonne impression. En d’autres termes, les éléments (montant de votre apport personnel, situation professionnelle…) que votre interlocuteur aura à passer en revue doivent être séduisants. Ainsi, votre prestataire aura une bonne vision de votre demande et la prise de risque sera quasi nulle aux yeux de ce dernier.

Pour ne pas faire peur à votre banque, votre situation professionnelle doit être stable. Vous devez donc avoir un emploi salarié qui date de plusieurs années. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une obligation, une pérennité de votre situation est un atout.

Avoir un apport personnel démontre votre capacité à épargner, votre engagement personnel et permet de limiter la quotité de financement. Cette dernière désigne la part que représente le prêt par rapport au montant total de l’opération (hors garantie et frais de notaire).

Négocier les frais de dossier et les pénalités de remboursement anticipé

En plus d’améliorer votre profil, la négociation des frais de dossier et des pénalités de remboursement anticipé est aussi un moyen efficace pour obtenir un meilleur taux pour votre crédit immobilier. Effectivement, ces frais peuvent représenter une part importante du coût total du prêt et vous devez les prendre en compte lors de la recherche d’une offre intéressante.

Pour ce qui est des frais de dossier, ils varient souvent selon le prestataire financier. Certaines banques proposent même l’exonération totale ou partielle de ces derniers si l’emprunteur choisit, par exemple, les services d’assurances proposés par cette dernière. Pour ce qui est des pénalités en cas de remboursement anticipé, elles représentent souvent une source importante d’inquiétude pour les emprunteurs souhaitant souscrire leur prêt immobilier. Dans certains cas, ces pénalités peuvent atteindre plusieurs milliers voire dizaines ou centaines de milliers d’euros. Pourtant, il existe des solutions simples permettant aux emprunteurs de s’en protéger tout en réduisant considérablement leurs coûts.

La première solution serait alors que le contrat soit signé avec une clause prévoyant dans celle-ci qu’il y aura exemption complète ou partielle des pénalités en cas ‘de vente forcée’ (cas où vous êtes obligés, suite à divers évènements tels qu’un divorce, un déménagement professionnel ou une mutation, etc., de vendre votre bien immobilier). La seconde solution serait d’opter pour une renégociation du contrat avec la banque. Vous définiriez ainsi les modalités de remboursement (taux, durée…) en fonction des changements de situation qui peuvent survenir plus tard.

Il est possible d’améliorer considérablement son profil emprunteur en négociant le coût total du prêt immobilier en incluant les frais de dossier et les pénalités éventuelles.

Choisir la durée de remboursement la plus adaptée à votre situation financière

La durée de remboursement du crédit immobilier est l’un des éléments les plus importants à prendre en compte lorsqu’on souhaite obtenir le meilleur taux pour son emprunt. En effet, la durée du prêt aura une incidence directe sur le coût total de ce dernier. Plus elle sera longue, plus les intérêts seront élevés et donc le montant total du prêt aussi.

Si vous pouvez rembourser rapidement votre prêt immobilier grâce à des revenus élevés, il peut être avantageux de choisir une durée courte. Cela permettra non seulement d’économiser considérablement sur les intérêts, mais aussi de se libérer rapidement d’une dette.

Vous devez faire attention aux modalités contractuelles proposées par chaque banque et ne pas hésiter à comparer plusieurs offres avant de vous décider définitivement. Vous devez tenir compte des éventuelles possibilités d’augmenter ou de diminuer la durée du remboursement pendant la vie du prêt.

Il est primordial de bien s’informer et d’étudier toutes les possibilités avant de souscrire un crédit immobilier. La négociation du taux, des frais annexes ainsi que la détermination d’une durée adaptée à votre situation financière sont autant de facteurs qui vous permettront non seulement d’économiser considérablement, mais aussi de concrétiser vos projets immobiliers en toute sécurité.

N’oubliez pas également qu’il peut être utile, dans cette démarche complexe et technique, de faire appel à un professionnel compétent tel que l’expert-comptable ou encore le courtier en financement immobilier pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé tout au long du processus.

Partager.