3 Conseils pour optimiser le salaire en entreprise

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En entreprise, le but majeur du dirigeant est d’accroitre ses revenus et d’être épanoui. Pour cela, il est important de mettre en place une stratégie afin de bien optimiser ses revenus. Ce n’est pas exclusivement une question fiscale. Il s’agit également de procéder à l’optimisation des schémas de rémunération et de protections sociales. Alors, sans discourir, voici quelques conseils si vous souhaitez réellement optimiser le salaire en tant que dirigeant.

Débuter en microentreprise

Nombreux sont les statuts juridiques qui vous donnent la possibilité de vous faire imposer non sur le salaire à verser, mais sur le chiffre d’affaires. La microentreprise vous offre la possibilité de faire usage de ce type de statut. En effet, dans une société pareille, votre chiffre d’affaires se reporte sans hésitation sur la déclaration de revenus.

A lire en complément : Qu’est-ce qui fait un bon agent immobilier ?

De même, il faut préciser que l’imposition est très avantageuse, car elle n’est pas la même que sur une fiche de salaire. Ainsi, avec ce statut juridique, vous pouvez profiter d’une exonération d’impôts lorsque votre chiffre d’affaires est faible ou nul. C’est donc une solution d’optimisation salaire dirigeant.

En réalité, le fait de commencer en microentreprise vous permet de pallier plusieurs charges. Toutefois, il est nécessaire de se conformer à certains critères essentiels pour avoir ce statut. En outre, notez que vous devez prendre en charge l’achat de matériel et les locaux professionnels ainsi que les frais de transport.

A voir aussi : Quels sont les avantages et les inconvénients de la vente de propriétés hors marché ?

Jouer sur les dividendes

De nombreux dirigeants qui se demandent s’il est réellement possible d’optimiser leur rémunération grâce aux dividendes. En réalité, c’est une méthode risquée certes, mais elle est capable de faire grimper considérablement le revenu dirigeant. En tant que dirigeant, vous pouvez par exemple opter pour une accumulation de dividendes afin de vous les verser à la fin de l’année.

Si vous êtes un gérant minoritaire de SARL ou un dirigeant de SAS, vous pouvez choisir cette option pour soutenir vos comptes. En effet, ici, les parts perçues sont exclusivement soumises à un prélèvement de 15,5 % pour la taxe de CSG-CRDS. Toutefois, le fait de jouer sur les dividendes n’avantage pas trop les gérants majoritaires de SARL.

Réduire ses cotisations grâce aux aides de l’État

Le fait de réduire vos impôts peut être une meilleure solution si vous souhaitez augmenter votre salaire. En effet, vous avez la possibilité de solliciter quelques organismes nationaux. Au début de votre entreprise, l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise) peut vous accorder une exonération partielle de vos cotisations sociales.

C’est une aide du gouvernement qui peut durer pendant un an, voire deux ans, lorsque vous êtes un autoentrepreneur. Toutefois, vous devez faire attention puisque le montant de cette aide oscille en fonction de votre rémunération. De même, il faut préciser qu’il existe de nouvelles conditions pour profiter de cette aide de l’État.

Le dispositif zéro cotisation URSSAF est également une aide qui permet de diminuer les impôts à payer par l’entreprise. Il se calcule et s’impute directement sur la déclaration de cotisations sociales. Par ailleurs, avec le CICE, vous pouvez obtenir un crédit d’impôt sur les charges de l’Impôt sur le Revenu (IR) ou de l’Impôt sur les Sociétés (IS). Sa valeur équivaut aux 6 % des salaires versés à vos employés et est 2,5 fois en dessous du montant du SMIC.

Investir dans des formations pour augmenter sa valeur sur le marché du travail

Investir dans des formations pour augmenter sa valeur sur le marché du travail peut être la clé qui vous permettra de décrocher une promotion ou d’obtenir une augmentation salariale. Les entreprises accordent effectivement beaucoup d’importance aux compétences de leurs employés et cherchent à recruter des personnes ayant les qualifications nécessaires pour accomplir leur mission.

Il est donc impératif que vous restiez toujours au courant des dernières tendances dans votre domaine professionnel. Vous pouvez ainsi suivre des cours en ligne, assister à des conférenciers professionnels ou participer à des ateliers interactifs.

Si vous êtes prêt à investir un peu plus de temps et d’argent, il serait judicieux de poursuivre vos études afin d’acquérir un diplôme supérieur. Effectivement, une maîtrise ou un doctorat peuvent considérablement augmenter votre salaire annuel.

De même, envisagez aussi l’acquisition de certifications pertinentes sur le marché du travail telles que celles délivrées par Microsoft (MCP), Cisco (CCNA), PMI (PMP), etc. Ces certifications témoignent de vos connaissances et compétences pratiques dans un domaine spécifique et sont souvent reconnues par les employeurs comme preuve irréfutable que vous possédez les qualités requises pour occuper certains postes hautement spécialisés avec expertise.

Malgré le coût initial associé aux formations supplémentaires, ces investissements intelligents peuvent non seulement améliorer votre valeur marchande, mais aussi booster votre carrière professionnelle au sein de l’entreprise.

Négocier son salaire et ses avantages avec son employeur

En tant qu’employé, vous avez le droit de négocier votre salaire et vos avantages avec votre employeur. Cette étape peut être difficile pour certains travailleurs qui ont peur de paraître impolis ou arrogants.

Il faut se rappeler que la négociation ne doit pas nécessairement être un conflit. Au contraire, c’est une conversation constructive entre deux parties cherchant à atteindre un accord bénéfique pour tous.

Pour préparer une négociation réussie, il est crucial d’avoir des informations claires sur les taux de rémunération pratiqués dans l’industrie et la région où vous travaillez. Des sites tels que Glassdoor.com peuvent fournir des informations utiles sur les salaires moyens en fonction du poste occupé ainsi que sur les avantages offerts par différentes entreprises.

Avant toute discussion avec votre employeur, faites un inventaire détaillé de vos réalisations professionnelles passées et actuelles au sein de l’entreprise afin d’identifier toutes les raisons valables qui justifient une augmentation salariale ou autre avantage pertinent tel qu’une voiture de société ou des horaires flexibles.

Lorsque vient le temps d’avancer ses arguments auprès du supérieur hiérarchique concerné, soyez toujours poli mais direct quant aux conditions nécessaires à son maintien dans l’entreprise : évitez toutefois toute forme d’intimidation ou menace implicite pouvant alimenter des tensions inutiles susceptibles de compromettre votre relation professionnelle avec celui-ci.

Aussi, vous pouvez envisager de proposer certaines contreparties intéressantes mais coûtant moins cher pour l’employeur, telles que des vacances supplémentaires, un horaire de travail flexible ou la possibilité de travailler en télétravail. Ces avantages peuvent vous offrir une qualité de vie améliorée tout en coûtant moins cher à l’entreprise.

Négocier son salaire et ses avantages avec son employeur ne constitue pas seulement un droit légal mais aussi une opportunité d’améliorer sa rémunération ainsi que ses conditions de travail pour augmenter votre satisfaction professionnelle et optimiser vos performances au sein même du cadre professionnel.

Partager.