Comment bénéficier de la loi Pinel ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vous entendez parler de la loi Pinel depuis un certain nombre d’années ? Vous prenez l’initiative de vous y insérer. Cela ne marche toujours pas. Vous avez sûrement un problème de manque de bonnes informations. Pour le régler, voici les détails importants à connaître.

Etre dans la bonne zone

La loi Pinel prend en compte des zones spécifiques de la France. On ne peut donc pas en bénéficier si l’on ne se trouve pas sur les territoires indiqués. Il faut au préalable savoir si la ville d’investissement se trouve dans la zone couverte par la loi. Si l’on tient à la loi Pinel, il vaut mieux en retirer ses investissements si ce n’est pas le cas. Puis, on les réinvestit sur l’île de France par exemple. Au départ, le nombre de territoires était réduit. Aujourd’hui, avec les différentes réformes, la loi Pinel est applicable dans plusieurs villes de France.

A lire aussi : Qu’est-ce qui fait un bon agent immobilier ?

Avoir le bon profil

Pour être éligible au dispositif Pinel, il faut avant tout être un Français domicilié en France. C’est dire que la loi a été votée par la législation française en 2014 pour soutenir exclusivement les Français. Afin d’en bénéficier, il faut être né en France soit en avoir acquis la nationalité ou le droit de résidence.

Respecter les normes pour le bien.

Dans le cadre général, le bien immobilier devant bénéficier de la réduction d’impôts doit avoir certaines caractéristiques.

A lire également : Comment calculer un loyer conventionné ?

Pour commencer, il doit être neuf et dans les normes en vigueur en termes d’énergie. Il est question de préserver la nature. Ensuite, le bien immobilier ne doit contenir aucun meuble. Cela suppose que le propriétaire ne doit pas penser à faire un investissement sur le mobilier. Le dispositif Pinel ne veut pas prendre en compte les commodités internes de la maison. Enfin, le bien immobilier doit être décent. C’est dire que tout doit être fait pour offrir le minimum de confort au locataire. Il mérite le meilleur. Il faut que ce soit adapté à sa situation matrimoniale également.

Considérer le profil du locataire

Un bon locataire d’un bien immobilier sous le dispositif Pinel est soumis à une exigence de salaire. S’il n’est pas dans les normes, il n’y aura pas de réduction d’impôts. Il convient de connaître ses sources de revenus stables avec précision avant de s’engager dans le processus de la loi Pinel. En outre, le profil du locataire prend en compte sa situation matrimoniale. On doit savoir s’il est marié ou célibataire et calculer l’incidence de ce détail sur ses revenus et par ricochet sur son type de logement.

Signer le bon contrat

Le locataire doit admettre vouloir rester dans l’appartement ou utiliser le bien immobilier durant tout au moins 6 ans. C’est la plus petite durée possible. Tout en confirmant cela, le locataire a également l’obligation de se servir du bien immobilier comme d’une résidence principale.

Le locataire ne doit pas faire partie de ceux pour lesquels le propriétaire est censé payer les impôts. Ils ne doivent entretenir aucun lien de famille. Au cas contraire, le dispositif n’aidera pas un locataire et un propriétaire, mais une famille.

Partager.