Quand commence-t-on à rembourser un prêt immobilier pour une construction ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Obtenir un prêt immobilier pour le financement d’un projet de construction ou d’achat de bien immobilier n’est pas toujours une tâche facile à réaliser. Cela est sans doute conditionné par un certain nombre de procédures ou démarches qu’il faut respecter scrupuleusement. Quoi qu’il en soit, après l’obtention d’un tel emprunt, il devient de ce fait important de savoir à quel moment ou après combien de temps vous devez commencer à le rembourser. En général, le remboursement ne commence que quelques jours après la signature de l’acte authentique de vente. Les cas peuvent toutefois différer. Selon chacun d’eux et le type de bien, la première échéance peut énormément varier.

La première échéance d’un prêt immobilier dans le cadre de l’achat d’un bien ancien

Elle se fait selon le calendrier mis à disposition par la banque.  Pour l’achat d’un bien immobilier ancien qui ne nécessite pas de travaux, un virement est fait au notaire. Un mois après ce virement et la signature des actes, la première échéance doit être remboursée. Le délai minimum de la première échéance est de 30 jours suivant le déblocage des fonds par la banque.

Lire également : C’est quoi un prêt-relais ?

Généralement, les mensualités sont payées entre le 1er et le 10 de chaque mois aux fins de faire concorder les remboursements avec le versement du salaire du client. Ceci est perçu comme une aubaine vu que de cette façon, celui-ci est sûr d’avoir les fonds nécessaires pour s’acquitter de sa mensualité. La première échéance peut être plus élevée que les autres lorsqu’il intervient moins de 30 jours après le déblocage des fonds. Dans ce cas, il est tout simplement reporté au mois suivant et la banque applique des intérêts intercalaires qui sont calculés en tenant compte du temps supplémentaire.

obtenir les fonds

A lire aussi : Que considérer avant de demander un prêt immobilier ?

La première échéance dans le cadre d’une construction, d’un Vefa ou de travaux

Dans ces cas précis, les fonds sont débloqués au fur et à mesure qu’avancent les travaux ce qui influe donc directement sur votre première échéance. Le paiement du capital intervient seulement à la fin des travaux, plus précisément lorsque les clés sont remises. Pendant ce temps, vous êtes tenu de payer les intérêts sur les appels de fonds consentis. On parle dans ce cas de franchise partielle. Ce paiement intervient dès le versement du premier appel de fonds. Il existe une option alternative : le paiement différé total. Il consiste à attendre le moment d’amortissement du prêt pour que la banque recalcule l’échéance tout en prenant en compte les intérêts intercalaires. Bien entendu, il convient de préciser que cette mesure revient plus onéreuse que la première option.

Une autre chose dont vous devrez vous acquitter dans le cadre d’un prêt immobilier est l’assurance immobilière. Sa première échéance intervient le mois qui suit directement la date de signature de l’offre de prêt.

Les prêts particuliers tels que le prêt à zéro, le Pas, le PEL disposent de modalités de paiement bien particulières. Il vous revient donc de demander à la banque le calendrier à respecter.

Modifier les modalités de paiement

Quelle que soit la nature du bien, les modalités de paiement sont toutes mentionnées dans le contrat de prêt. Cependant, vous avez la possibilité de les moduler à la hausse ou à la baisse selon l’évolution de vos revenus. Au préalable, il faut opter pour un crédit modulable. Ensuite, vous devrez attendre entre un an et deux ans pour négocier les changements que vous souhaitez apporter.

Partager.